Aujourd’hui je vais t’expliquer pourquoi il est souvent difficile de vivre de la photo, et d’en faire son métier. Attention, je ne dis pas que ce n’est pas possible mais que c’est de plus en plus difficile.

1 – Vivre de sa passion : pas toujours aussi simple

En effet, quand tu es passionné par une chose tu as tendance à t’y investir corps et âme et à ne pas compter les heures que tu passes à travailler. C’est une très bonne chose, tu fais déjà partie de cette tranche de la population qui profite de la vie, qui a des hobbies etc. Le principal problème c’est qu’à la base, la photographie c’est de la passion (du moins je l’espère pour toi, c’est le minimum!), de la passion pour le détail, la composition, l’émotion de l’image et bien d’autre choses encore.

Du coup on a du mal à prendre un certain recul, nécéssaire pour juger son propre travail, démarcher des clients, faire des partenariats ou tarifer ses prestations. Il faut donc que tu arrives à prendre du recul sur ton travail en :
-exposant ton travail à la critique
-t’inscrivant à un club photo (il y en a généralement dans toutes les grandes villes)
-faisant des concours, ce qui va te pousser dans tes retranchements
-améliorant ta créativité (faire tes propres projets photo, des partenariats…)

Tous ces éléments vont te permettre de te familiariser avec le regard extérieur, le jugement des autres sur ton travail et inutile de te prévenir, il y aura des avis positifs mais aussi des avis négatifs! Mais rassure toi on s’y fait rapidement et si tu arrives à dépasser ton égo tu pourras réellement progresser rapidement et corriger tes lacunes. Après tout l’erreur est humaine et plus on fait d’erreurs plus on apprend (enfin j’espère hein lol).

2 – La concurrence est rude !

Oui la photographie fait partie de ces marchés très concurrentiels qui ne laissent la vie sauve qu’aux plus débrouillards! Il est important de se différencier de ses concurrents afin de ne pas être comparé. En effet si tu fais exactement la même chose que le photographe X ou Y alors on pourra facilement juger et comparer, le photographe X propose la même prestation mais 10% moins cher etc. Pour te différencier, tu as plusieurs leviers :

la position sur le marché (mariage, publicité, commercial…)
Une étape cruciale pour bien se positionner par rapport aux concurrents. Dans cette étape, tu dois choisir si tu vas orienter ton activité vers le studio, les mariages, la photographie animalière etc.

la politique tarifaire
Très liée à la position sur le marché, la politique tarifaire va répondre à la question suivante : Est-ce que tu vas offrir des prestations plutôt dans un budget de moins de 1200€, entre 1200 et 2000€ ou plus de 2000€? Selon la gamme de prix que tu vises, ta stratégie sera différente!

la notoriété
Très important dans le métier de photographe, la notoriété te fera durer et va te permettre de monter en gamme sur tes prestations, de trouver de nouvelles opportunités, de nouveaux clients. Il faut aussi garder à l’esprit qu’une prestation photo ce doit d’être impeccable et les clients doivent être ravis pour qu’ils parlent de toi, te recommande etc. Le bouche à oreille est très présent dans la photographie, surtout dans le mariage car un couple qui se marie va généralement te recommander auprès de son entourage.

le rapport qualité/prix
Selon le positionnement que tu choisis tu vas devoir définir un rapport qualité/prix ! En effet si tu choisis de vendre une prestation de mariage 6000€, l’exigence en terme de qualité et de service ne sera pas la même que si la prestation coûte moins de 1000€ (attention, même dans ce cas tout doit être parfait!).

la publicité
Avec les réseaux sociaux, le référencement sur les moteurs de recherches, il y a beaucoup de moyens d’être visible sur internet et de faire ta publicité! Il existe des moyens gratuits ne demandant pas beaucoup de bagages techniques (Facebook, Twitter…) et d’autres qui peuvent en demander (référencement de site internet, suivi de statistiques des campagnes web etc.).

3 – La photographie : accessible à tous et à tous les âges

Il ne faut pas se mentir, avec les smartphones qui possèdent des résolutions élevées, une qualité qui s’améliore très vite, des fonctions intégrées mais aussi des appareils photo performants de plus en plus nombreux pour le public non professionnel rendent le métier de photographe moins « Waouw » pour les novices et plus accessible! Je ne dis pas que c’est mal, faire de la photographie c’est du plaisir de la passion et c’est très bien qu’elle puisse être pratiquée librement. Par exemple, beaucoup de gens pensent pouvoir réaliser eux-mêmes les photographies de leur mariage et ils finissent par le regretter. Tout cela mis bout à bout créer moins de clients et rend la prospection plus tendue, mais pas impossible! Il faut donc s’adapter très vite, proposer de nouvelles prestations, exposer dans des galeries, faire des salons professionnels pour tirer son épingle du jeu.